Pour préparer votre mariage,
prenez contact avec le Père Pierre, curé de la paroisse  (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 202 537 0709) dès que possible,
au moins 9 mois avant la date que vous avez envisagée.

Plusieurs  initiatives complémentaires et programmes s'adressent aux couples fiancés et mariés:

- For Your Marriage (http://www.foryourmarriage.org) est une initiative de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis qui fournit des ressources aux couples fiancés et mariés.

- Worldwide Marriage Encounter (http://www.wwme.org) parraine des week-ends localement pour les couples qui souhaitent transformer leur bon mariage en un grand mariage.

- Retrouvaille (https://www.helpourmarriage.org) parraine localement des week-ends qui fournissent les outils nécessaires pour redécouvrir une relation conjugale amoureuse.

   **   **   **
    en bas de page: ENTRETIENS : La famille dans le Plan de Dieu   par le Père Bruno MAUREL  - Mai 2020

 

_____________________

Le mariage

Le mariage est l’alliance entre un homme et une femme unis par un même amour. Dans cette alliance se révèle le plus pleinement l’histoire des alliances entre Dieu et l’humanité scellée dans l’amour du Christ qui a donné sa vie pour nous. Le sacrement de mariage sanctifie l’union d’un homme et d’une femme et situe l’amour des époux au cœur de l’amour de Dieu pour l’humanité.

C’est un engagement pris devant Dieu. La dignité de cet engagement s’articule sur les quatre piliers que scelle l’échange des consentements : la liberté, la fidélité, l’indissolubilité et la fécondité. Chacun des fiancés doit être pleinement libre au moment de son engagement. Les conjoints se promettent fidélité, et cette promesse est source de confiance réciproque.

" Le mariage est instauré par l’alliance conjugale, c’est-à-dire le consentement irrévocable des deux époux, par lequel, librement, ils se donnent et se reçoivent mutuellement. Cette union spécifique de l’homme et de la femme exige, ce que requiert aussi le bien des enfants, l’entière fidélité ainsi que l’unité indissoluble du lien matrimonial."

– Rituel romain de la célébration du mariage, n° 2

LE MARIAGE EN QUESTIONS:

 

 APourquoi se marier à l’Eglise?

  Beaucoup de couples, chrétiens pratiquants ou non, souhaitent se marier à l’église. Ils veulent donner une valeur sacrée à leur amour mutuel et recevoir de Dieu une force pour s’aimer dans le bonheur et dans l’épreuve. Ils demandent le sacrement du mariage. Le mariage chrétien exprime que l’amour n’est pas seulement l’engagement du couple, mais que c’est un cadeau qu’on reçoit.

L’Église se réjouit du projet de ceux qui veulent s’aimer pour toute la vie. Elle est là pour les y aider. Fonder une famille est une noble tâche. Difficile… mais loin d’être impossible si les fondations de la maison reposent sur les piliers suivants :

  • la liberté du consentement
  • la fidélité de l’engagement
  • l’indissolubilité du lien
  • la fécondité de l’amour.

Cet amour n’est possible que dans le respect de la liberté de chacun, l’accueil et l’écoute de l’autre. Il est communion d’un homme et d’une femme : le projet est bien de former une communauté de vie et non une fusion passionnelle. Se préparer au mariage, c’est prendre le temps de découvrir l’autre, avec ses désirs propres, son mode de fonctionnement, sa psychologie. C’est accueillir son histoire, sa famille et son éducation. C’est apprendre à l’écouter, à communiquer avec lui, à le respecter.

Cet amour se conjugue avec la fidélité de l’engagement. Promesse que les mariés se font le jour de leur mariage ! Être fidèle, c’est cultiver un amour exclusif mais ouvert, qui a la priorité sur toutes les autres réalités de notre vie : amis, travail, passions, etc.

Cet amour se réalise par le don de sa vie. Un don total, sans réserve, définitif, sans condition et exclusif.

Le lien est indissoluble. La relation sexuelle traduit dans l’union des corps ce qui se dit dans la promesse qui unit les cœurs : « Je te reçois et je me donne à toi, pour t’aimer fidèlement ». L’Église la considère comme un acte sacré, parce qu’elle consacre l’amour humain.

Cet amour invite les époux à s’aimer et à s’ouvrir à l’accueil de la vie de façon responsable, avec générosité. L’amour se déploie en donnant la vie et la vie trouve son épanouissement dans l’amour. Aimer et donner la vie, une seule et même vocation ! C’est d’ailleurs un test pour vérifier si l’on est prêt à se marier : désirons-nous avoir des enfants ensemble et les éduquer ?

 B/Comment éclairer le choix de se marier ?

  Le mariage implique un choix libre, une décision. Pour que ce choix soit éclairé, il est bon qu’il soit fait sans contrainte, sans aveuglement. Il est souhaitable aussi de prendre le temps de discerner : temps de réflexion, temps de connaissance plus approfondie de l’autre, de formation sur le couple où le conseil et l’accompagnement peuvent s’avérer précieux.

Comment être sûr qu’avec elle, qu’avec lui, je serai heureux(se)?

L’expérience montre qu’en ces domaines, il n’est pas toujours facile d’y voir clair. Plus l’affectivité est envahissante, plus on tend à idéaliser l’autre : on ne le voit pas tel qu’il est mais comme on aimerait qu’il soit. Le sentiment a besoin d’être éclairé. Aussi, nous avons besoin de prendre du temps pour connaître l’autre, pour reconnaître que nous sommes faits l’un pour l’autre, que nous pouvons construire quelque chose ensemble.

S’engager avec un autre pour toute la vie est un choix important. Ainsi, la communication, dès les premiers instants de notre amour, joue un rôle essentiel. Il est nécessaire de passer du temps ensemble à se parler, à s’écouter, à se découvrir. Il est bon de se poser certaines questions par rapport au projet de vie commune :

  • Quelles sont nos aspirations les plus profondes ?
  • Comment voyons-nous notre vie de famille ?
  • Quelles sont les choses auxquelles nous tenons le plus ?
  • Quel nombre d’enfants aimerions-nous avoir ?

Il est important de s’interroger sur son amour. Aimer vraiment, c’est aimer l’autre pour lui-même. C’est désirer son bonheur. Cela implique un choix libre : une décision. Aussi la bonne question serait non pas : « Est-ce que je l’aime ? » mais « Est-ce que j’ai le désir de l’aimer ? ». L’amour n’est pas tant un sentiment, qu’une décision, un choix, un « vouloir aimer » pour toute la vie.

Comment faire un choix éclairé?

Pour que notre choix soit éclairé, il est bon qu’il soit fait sans contrainte, sans aveuglement… C’est pourquoi l’Église catholique demande aux jeunes de prendre un vrai temps de préparation au mariage et leur propose un accompagnement. Elle les invite aussi à s’abstenir de relations sexuelles pour qu’ils puissent choisir l’autre librement dans une plus grande clarté d’esprit et de cœur.
Tout cela pour vivre un plus grand amour ! S’ils vivent déjà en concubinage, elle leur conseille de regarder dans leur vie commune tout ce qui peut les empêcher de poser ce choix librement, et de vivre une période avant de se marier où ils pourront prendre les moyens d’une décision éclairée.

L’expérience montre qu’un mariage bien préparé est comme « une maison bâtie sur le roc ». Il ne faut pas hésiter à rencontrer un prêtre ou des couples qui peuvent proposer un accompagnement. Et Dieu, qui est à la source de tout amour, est là aussi pour nous y aider.

La prière peut-elle m’aider à décider?

Un chrétien peut toujours demander à Dieu, dans la prière, de l’éclairer. Il ne recevra pas une révélation brutale mais il trouvera dans la prière à la fois la paix et le courage. La paix, pour se décider librement. Le courage, que ce soit pour s’engager ou pour rompre une relation plaisante mais sans véritable avenir.

La prière n’est pas faite pour compliquer le choix mais pour éclairer la conscience. Or, des fiancés doivent pouvoir se dire l’un et l’autre : « En conscience, je crois qu’ensemble, nous allons réussir ».

 

CQuelle est la signification chrétienne du mariage ?

 Le mariage des baptisés a une signification symbolique. Il est le symbole de l’amour et de l’alliance du Christ et de l’Église. Le mari symbolise le Christ et l’épouse symbolise l’Église ; l’union des époux est l’expression de l’amour du Christ et de l’Église (Eph 5, 23-32).

L’union des époux en est aussi le fruit. Le sacrement de mariage ne s’arrête pas à la célébration, mais il se prolonge dans tout ce qui fait l’union du couple. C’est à travers le don réciproque que la grâce du Christ est donné aux époux. Le sacrement est source de grâce.

Par le sacrement du mariage, Dieu rend possible notre amour en nous introduisant dans une dimension nouvelle de l’amour. Amour reçu d’une source invisible, créatrice et divine. En nous donnant l’un à l’autre par l’échange des consentements, nous accueillons le Don lui-même, cet amour divin qui est l’Esprit même de Dieu par lequel le Christ a vécu sa vie d’homme.
Pour cela, il nous libère du poids de nos esclavages. Libération qui est un « combat de tous les jours » car les dons de Dieu viennent toujours se greffer sur notre nature humaine. Rien de magique dans les sacrements !

Dieu tient plus que nous à notre liberté, tout en nous donnant les grâces et les dons nécessaires pour la vivre. Le sacrement du mariage est un don de Dieu fait aux époux pour qu’ils vivent selon la loi de l’amour chaque jour de leur vie. Don dans lequel ils devront puiser largement par la prière, par la fréquentation des sacrements qui sont également sources de Vie et aussi par leur manière de vivre avec les autres.

Le mariage chrétien est un chemin exigeant sur lequel nous apprenons, avec la lumière de l’Esprit Saint, à dominer nos égoïsmes pour mieux aimer et vivre dans la liberté.

 

D/ Comment se préparer au mariage?

  En France, l’Eglise demande aux couples de se préparer au mariage sérieusement, en rencontrant un prêtre (ou un diacre) et des couples mariés.

Divers accompagnements complémentaires sont proposés aux fiancés, parmi lesquels:

  • La plupart des paroisses proposent des parcours qui rassemblent, pendant plusieurs journées ou soirées, tous ceux qui se préparent au mariage. Des temps d’échanges sont généralement appréciés par ceux qui y participent.
  • Les Centres de préparation au mariage proposent un accompagnement complet des fiancés.
  • « Avant le oui, un mariage ça se prépare! »: les cours Alpha ont lancé en septembre 2009 ce nouveau parcours au service des églises et des paroisses. « Les fiancés seront les premiers bénéficiaires de ce parcours qui les préparent au mariage sur des bases solides ». Au programme, cours, échanges, exercices…
  • L’Institut de la famille au Collège des Bernardins propose des cycles de conférences d’information et de préparation au mariage.

 

 E/ Que penser de la vie en couple avant le mariage ?

  La vie en couple sans être engagé par le mariage n’exprime pas la totalité de l’amour. En effet, le lien physique de l’amour n’est pas seulement un plaisir partagé, mais l’expression d’un lien plus profond : l’engagement mutuel. L’engagement n’est pas une perte de liberté, mais un lieu ou la liberté peut grandir par le désir d’aimer vraiment ; c’est la voie la plus profonde de l’amour.

Aimer, c’est reconnaître celui ou celle que l’on aime comme quelqu’un qui a du prix à ses yeux. C’est vouloir son bonheur et se donner à lui ou elle pour toujours afin qu’il ou elle soit heureux(se). Et ce don, même s’il est fait d’abord en vue du bonheur, sera confronté aux épreuves et aux difficultés inévitables de la vie.

C’est pourquoi l’Église demande aux jeunes de prendre un temps suffisamment long pour se connaître. Un temps pendant lequel ils pourront développer une vraie relation d’amitié. Un temps pour vérifier que leur amour est suffisamment solide pour traverser les épreuves de la vie et qu’il pourra grandir jour après jour, année après année. Un temps où ils s’abstiendront de toute relation sexuelle pour éviter un attachement passionnel prématuré qui viendrait gêner leur discernement et leur choix mais surtout pour que leur union sexuelle puisse signifier en plénitude et sans aucune réserve le don total de leurs personnes.

 

 F/ Que dit la Bible sur le mariage ?

  La loi de Moïse autorise la répudiation de la femme par son mari. Pour Jésus, cette disposition, qui tient compte de la faiblesse humaine, ne correspond pas au plan de Dieu. Le lien d’amour entre un homme et une femme est sacré ; l’homme ne doit pas le briser, sauf en cas d’inconduite notoire.

Jésus est conscient de la difficulté de comprendre et de vivre un tel amour. Dieu seul peut rendre capable de rester fidèle à cet idéal.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 19, 1-12)

Jésus acheva ainsi son discours, puis il s’éloigna de la Galilée et se rendit en Judée, au-delà du Jourdain. Une foule nombreuse le suivait, et là il les guérit.

Des pharisiens s’approchèrent de lui pour le mettre à l’épreuve ; ils lui demandèrent : « Est-il permis de renvoyer sa femme pour n’importe quel motif ? » Il répondit : « N’avez-vous pas lu l’Écriture ? Au commencement, le Créateur les fit homme et femme, et il leur dit : ‘Voilà pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un.’ A cause de cela, ils ne sont plus deux, mais un seul. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »

Les pharisiens lui répliquent : « Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit la remise d’un acte de divorce avant la séparation ? » Jésus leur répond : « C’est en raison de votre endurcissement que Moïse vous a concédé de renvoyer vos femmes. Mais au commencement, il n’en était pas ainsi. Or je vous le dis : si quelqu’un renvoie sa femme – sauf en cas d’union illégitime – pour en épouser une autre, il est adultère. »


Ses disciples lui disent : « Si telle est la situation de l’homme par rapport à sa femme, il n’y a pas intérêt à se marier. » Il leur répondit : « Ce n’est pas tout le monde qui peut comprendre cette parole, mais ceux à qui Dieu l’a révélée. Il y a des gens qui ne se marient pas car, de naissance, ils en sont incapables ; il y en a qui ne peuvent pas se marier car ils ont été mutilés par les hommes ; il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux. Celui qui peut comprendre, qu’il comprenne ! » 

 Pour la célébration du mariage, voici quelques éléments pour vous y préparer avant de travailler la liturgie avec le diacre ou le prêtre qui bénira votre mariage:

                https://liturgie.catholique.fr/accueil/mariage-et-ordre/le-mariage/

 

ÉCLAIRAGES:

  • L’amour dans le mariage
  • Présentation du chapitre quatre d’Amoris laetitia, provenant de l’édition annotée de « La joie de l’amour » aux éditions Lessius Fidélité (2016), avec l’aimable autorisation de l’éditeur. Une chose frappe dans ce long chapitre central : parlant d’amour, il sera question et des hommes[...]
  • Le mariage, source d’amour bénéfique et régénérant
  • Homélie de Jean-Paul II lors de l'Eucharistie pour le Jubilé des Familles "Que nous bénisse le Seigneur, source de vie". Très chers frères et sœurs, l'invocation que nous avons répétée dans le psaume synthétise bien la prière quotidienne de chaque famille chrétienne et, aujourd'hui, en cette célébration eucharistique jubilaire, elle exprime de façon efficace le sens de notre rencontre.
  • La foi chrétienne permet-elle d’éclairer la décision de se marier ?
  • Le mariage est une réalité humaine. La décision ne doit pas dépendre de la foi. Il ne faut pas demander au sacrement de mariage de faire, chaque jour, un miracle pour sauver un couple qui n'était pas fait pour vivre ensemble. Les épreuves qu'aujourd'hui un homme et une femme qui se marient devront traverser durant leur vie sont nombreuses : les fiancés doivent mettre toutes les chances de leur côté.

 ENTRETIENS : LA FAMILLE DANS LE PLAN DE DIEU
   par le Père Bruno MAUREL  - Mai 2020

  • Entretien 1 : Le mariage et la famille : un don
     
  • Entretien 2 : Qu’est-ce que l’amour conjugal ?
                          (= Centre de l’Exhortation Amoris Laetitia du Pape François)