Décédé le 17 février 1992 à Paris, le Père de Rocquois a été pendant 18 ans le curé de notre paroisse. D’une grande piété et d’un grand recueillement, il avait une foi vivante.

Les paroissiens et paroissiennes qui l’ont connu se souviennent de quelqu’un qui avait le don de l’accueil. Sa table était ouverte aussi bien aux diplomates, aux personnalités, aux hauts dignitaires de l’Eglise, qu’aux personnes très simples. Il avait de grands talents culinaires et se levait à 5 heures du matin pour faire la cuisine pour tous les diners qu’il organisait (notamment son fameux canard à l’orange ou ses rognons flambés à l’armagnac).

Il était toujours là pour réconforter et pour aider les personnes dans la détresse. Il rendait visite aux malades avec un grand dévouement. Il a aussi créé le jumelage de notre paroisse avec Saint Martin de Delatte en Haïti.